Divers
2021-03-09 10:54:26
Colocation et confinement : 5 conseils pour alliés les deux
Divers

Colocation et confinement : 5 conseils pour alliés les deux

Alors que le confinement est bien parti pour durer, les colocataires vivent sous le même toit, doivent appliquer les gestes barrières chez eux et s’adapter à ce nouveau mode de vie. La colocation étant en plein essor depuis le début de cette crise sanitaire : la demande de chambre en coliving aurait augmenté de 30 % durant les 2 premiers mois de confinement. Il reste néanmoins primordial de respecter le vivre ensemble. Voici quelques conseils pour une colocation sereine avant le déconfinement.

Les sorties : respecter les mesures de précaution

Organisez vous, ensemble. Une petite réunion s’impose afin que tous les colocataires puissent exposer leur avis sur le sujet. Faites le point tous ensemble pour vous mettre d’accord sur les gestes barrières à avoir avant, pendant et après les sorties occasionnelles. Avant de quitter la colocation, se laver les mains correctement à l’eau et au savon désinfectant, en frottant bien et en respectant une durée minimum. Porter systématiquement un masque lorsque vous rentrez en contact avec une personne étrangère à la colocation. Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir. Avoir à disposition un gel hydroalcoolique pour chaque colocataire et une fois à l’extérieur, l’utiliser après chaque contact avec une surface ou un objet. Garder une distance suffisante (1,50 m environ) avec les passants ou toutes autres personnes. Une fois rentré, se changer et se laver les mains soigneusement. Évidemment, les mesures sont à ajuster en fonction des nouvelles règles décidées par le gouvernement.

Chaque membre de la colocation devra respecter ces règles à la lettre pour ne pas risquer de contracter et ainsi de contaminer ses colocataires au Coronavirus. Face à ceux qui prendraient les gestes barrières à la légère, dialoguer et argumenter le plus clairement et calmement possible. Un premier point important pour une colocation saine.

Vivre en communauté : Les règles de base

Une fois les gestes barrières de base acceptés et adoptés, il faut garder en tête que tout n’est pas encore gagné ! Car d’un point de vue psychologique et émotionnel et quelle que soit la situation, il est important pour tous de pouvoir se sentir en sécurité chez soi.

Dans un climat général très anxiogène, il est important de (re)faire un sur certaines règles de base, entre colocataires, afin que la vie ensemble se passe au mieux.

Règles qui doivent être discutées et acceptées par tous. Outre la session ménage du dimanche à laquelle chacun participe, les sorties poubelles et le volume sonore de sa playlist à respecter… Il est important d’aborder tous les sujets de la vie quotidienne qui pourraient éventuellement vous fâcher. Et pourquoi pas établir une charte de la colocation qui orienterait les nouvelles règles de vie quotidienne !

Les points essentiels à soumettre sont: la gestion des sorties et de la vie sociale en général, l’organisation et le nettoyage des courses, l’entretien des zones communes, l’aération des pièces communes au minimum 10min par jour…


La nouvelle charte doit s’appliquer à tous et chaque membre de la colocation s’engage à les respecter.

Et attention, si un colocataire développe des signes de contamination ou est testé positif au Coronavirus, il devra bien entendu s’isoler immédiatement. En aucun cas il ne devra cacher l’information aux autres colocataires ou mettre en danger la santé des autres. Rappelez-vous que prendre des risques pour soi est une chose. Faire prendre des risques aux autres de par son comportement en est une autre !

La communication, le dialogue, l’échange

Ne laissez pas un quiproquo s’installer. En cette période de confinement, chacun peut être plus susceptible et sensible ou se sentir plus vulnérable. Faites attention à vos paroles, même si elles sont prononcées sans mauvaise intention car l’interprétation des individus, selon leurs état d’esprit, peuvent être faussée. Et devenir source de malentendu ou de tension qui rendrait le quotidien de la colocation très lourd à vivre.

Attention, cela ne veut pas dire qu’il faut garder ses différents pour soi ! Prenez juste le temps de choisir les bons mots afin de ne pas avoir un ton accusateur face à votre interlocuteur.

Changer vos habitudes

Alors que vous aviez auparavant l’habitude de passer beaucoup de soirées à l’extérieur, vous réadaptez doucement vos rituels de vie ensemble à cet espace confiné. Terminé les verres dans des bars avec d’autres amis. Exit vos sorties au cinéma ou en boite de nuit. Vos soirées se déroulent maintenant autour d’un jeu de société ou devant une série.

Les repas ensemble s’imposent désormais tout naturellement puisque vous partagez la même cuisine et la même salle à manger que vos colocataires. Se retrouver pour discuter une heure le soir dans la cuisine est devenu un passage obligé: plus qu’avant, ou chacun courait entre salle de sport et soirées à l’extérieur.

Cependant, cela ne doit pas vous empêcher de vous offrir quelques déjeuners ou dîners seul, si vous en ressentez le besoin. Concoctez-vous un bon plateau repas, à déguster dans votre chambre. Prenez tout de même le temps de prévenir vos colocataires afin que chacun puisse s’organiser comme il le souhaite.

Accepter les différences de chacun et se laisser de l’espace

Une fois les règles de vie commune acceptées, la colocation peut de nouveau être un lieu de vie rassurant où on ne craindra pas d’être contaminé.
Si vous avez envie d’établir une nouvelle règle de vie, faire du sport, manger de manière plus équilibrée pour compenser le manque de marche et d’activité physique, tous vos colocataires ne sont pas obligés de vous suivre.

Il est aussi essentiel de respecter le rythme de chacun et de faire attention à ce que nos comportements n’impactent pas sur le confort de nos acolytes! Ainsi, il est fondamental de définir des territoires propres à chacun au sein de la colocation.

Chacun doit vivre le confinement à sa manière. Ne jugez pas à haute voix autrui et prenez le temps de déterminer le rythme qui vous conviendra le mieux.

En conclusion, faites preuve de bienveillance envers ceux qui vous entourent.

Respecter et aimer cette nouvelle manière de vivre !